Déclaration dénonçant la haine anti-musulmane

« Un acte brutal et horrible. En tant qu'humains, nous le condamnons et nous nous opposons à la haine. L'amour est l'ingrédient le plus précieux pour la paix sur cette terre. L'Islam est une doctrine de respect, de tolérance, de justice et d'égalité. Il a un ensemble de règles de base qui protège les droits et la liberté des individus et des communautés. Le Coran dit que si quelqu'un tuait une personne, ce serait comme s'il tuait l'humanité, et si quelqu'un sauvait une vie, ce serait comme s'il sauvait l'humanité. Il existe un besoin inné de sensibiliser aux valeurs humaines dans nos foyers et nos communautés. » — Nasira Aziz, directrice SCWIST pour le leadership et codirectrice, IWIS

« En tant qu'humains et en tant que musulmans, nous promouvons la paix, l'amour et l'acceptation. Cela fait partie de nos enseignements islamiques de base. Je ne peux qu'être d'accord sur le fait que chacun de nous doit sensibiliser aux préjugés et à la haine contre la couleur de la peau, la religion et l'humanité au sein de nos foyers, familles et communautés. Nous condamnons également les médias, les films et toutes les émissions qui présentent les musulmans comme des terroristes et les femmes portant le hijab comme incultes et opprimées. Je crois que c'est l'une des causes profondes d'une telle haine. Faisons la promotion de la positivité, de l'amour et de l'acceptation pour tout le monde dans nos communautés autant que possible ! » — Naima Munir, directrice SCWIST pour l'engagement des jeunes et codirectrice, IWIS

Le 6 juin, quatre personnes ont été tuées et un jeune garçon a été grièvement blessé lorsqu'ils ont été intentionnellement heurtés par une voiture dans un acte de haine et d'islamophobie à London, Ontario. Trois générations sont parmi les morts : Salman Afzal, 46 ans ; sa femme Madiha, 44 ans ; leur fille Yumna, 15 ans ; et la mère de Salman, Talat, 74 ans. Fayez, 9 ans, reste à l'hôpital dans un état grave. Salman était un physiothérapeute et un passionné de cricket. Madiha travaillait sur un doctorat en génie civil à l'Université Western à Londres. Yumna terminait la neuvième année et la mère de Salman était décrite comme un pilier de la famille. Pourtant, avec un acte lâche et sans cœur, ces quatre vies sont perdues et un jeune garçon doit grandir sans sa famille.

Nous partageons notre chagrin et nos condoléances avec Fayez, la communauté pakistanaise-canadienne et les communautés musulmanes touchées. Nous sympathisons avec tous ceux qui ont subi et continuent de subir la haine et les menaces de violence dues au racisme.

Nous condamnons cette attaque, ainsi que le racisme historique et systématique, les préjugés et la discrimination qui l'ont provoquée. 

L'histoire du Canada est une histoire de violence, de haine et d'intolérance. L'islamophobie, le racisme anti-noir, le racisme anti-autochtone et le colonialisme sont profondément ancrés dans les politiques, la culture et le gouvernement du Canada. 

Nous devons agir pour combattre ces systèmes archaïques. Il est temps de dépasser les gestes performatifs et d'agir concrètement contre les problèmes de haine, de violence et de discrimination.

Nous devons arrêter de normaliser la haine anti-musulmane dans les médias et les médias. Nous devons combattre les préjugés contre les femmes musulmanes qui portent le hijab. Nous devons apporter des changements par la façon dont nous choisissons de nous exprimer, comment nous agissons et comment nous votons. Nous devons arrêter la discrimination enracinée dans la religion, l'apparence, l'égalité des sexes et la migration.

Les femmes du monde entier sont plus que jamais reconnues pour leurs réalisations et leurs contributions. Madiha Afzal n'a jamais eu la chance de montrer jusqu'où elle pouvait voler.

Participez à remodeler l'avenir du Canada, où personne n'a besoin de vivre dans la peur en raison de sa foi ou de son identité.

Voici quelques ressources pour commencer :

Contribuez au Fonds Salman Family Sadaqa Jariya : https://www.gofundme.com/f/salman-family-accident-relief

Dans la douleur et la solidarité,

SCWIST