Une histoire de participation et de plaidoyer du public

Les membres du SCWIST ont siégé à divers comités ou présenté des documents, dont le Conseil consultatif canadien sur la condition féminine, le BC Partners in Science Awareness Committee, le Premier's Science Advisory Committee, le BC Science Council (maintenant Innovate BC), le Women in Comité directeur des sciences, de la technologie, des métiers et de l'ingénierie, et la Coalition canadienne pour les femmes en génie, sciences, métiers et technologie (CCWESTT). Les premières collaborations organisationnelles comprenaient CAWIS, l'Association canadienne des filles en science (CAGIS), Women in Trades and Technology (WITT), Gender and Science and Technology (GASAT) BC Science Teachers Association (BCSTA). Pour une implication actuelle dans le plaidoyer, veuillez lire plus ici.

Le premier quart de siècle

Au printemps 1981, six femmes scientifiques se sont réunies sur le porche couvert d'une clématite d'une maison de Vancouver pour planifier une conférence pour les femmes en science. C'était ici, sur le porche de Maggie Benston, où le «Six intrépides» - Mary Vickers, Hilda Ching, Abby Schwarz, Mary Jo Duncan, Diana Herbst et Maggie Benston ont élaboré des plans pour réunir les femmes dans le domaine scientifique. "L'odeur de grosses clématites blanches a rempli l'air alors que nous nous sommes assis et avons fait nos plans sur le porche." Hilda Ching

SCWIST a été constituée en société le 30 juillet 1981. Mary Vickers, la présidente fondatrice, se souvient de la façon dont le groupe a «augmenté considérablement» au cours de sa première année: «Nous avons présenté huit programmes publics et lancé le premier Registry of Women in Science en Colombie-Britannique et au Yukon. Nos programmes ont reçu des réponses positives qui nous ont convaincus de la nécessité d'une organisation comme SCWIST. Par exemple, nous avions une salle comble lorsque nous avons tenu une table ronde sur la question: `` Une femme scientifique talentueuse d'une petite ville de l'Ouest peut-elle trouver le bonheur et un emploi permanent dans un établissement scientifique? '' ''

«Il est approprié et approprié que les femmes aient un accès égal aux carrières scientifiques et technologiques.»

Mary Vickers

Mary Vickers, alors professeur de biologie au Douglas College de New Westminster, attribue à Maggie Benston le succès de la Conférence nationale de 1983 sur les femmes et les sciences.

«Les membres du SCWIST ont organisé la première conférence jamais tenue au Canada pour les femmes en science, mais c'est Maggie qui nous a stimulés. Elle était le «cerveau» derrière cela. » En raison de la réputation de Maggie, des scientifiques féministes, y compris sa sœur jumelle, sont venues comme conférencières invitées des États-Unis et d'Europe, avec plus de 300 participantes.

Après le succès de la conférence SCWIST et la large réponse aux Actes de la première Conférence nationale pour les femmes en sciences, en génie et en technologie, du 20 au 22 mai 1983, à Vancouver, en Colombie-Britannique, la Société était plus sûre que jamais qu'elle pouvait aider les jeunes les filles et les femmes élargissent leurs choix de carrière grâce aux mathématiques et aux sciences. Cette croyance a été confirmée par les ateliers d'été Girls in Science, commencés en 1984, qui ont été accueillis avec enthousiasme par les filles, les parents et les enseignants des écoles élémentaires de la Colombie-Britannique. En même temps, les membres du SCWIST étaient invités à siéger au Conseil consultatif canadien sur la condition de la femme du gouvernement fédéral. De toute évidence, les efforts du SCWIST étaient reconnus.

Une histoire de récompenses aux femmes de SCWIST

Les membres du SCWIST ont gagné:

  • Prix ​​du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des sciences, de la technologie et des mathématiques
  • Prix ​​PLOYSAR pour l'excellence en enseignement
  • Prix ​​Eve Savory pour la communication scientifique
  • Prix ​​Michael Smith pour la communication scientifique
  • Prix ​​du bénévole de l'année du BC Science Council
  • Prix ​​du bénévole de l'année de Vancouver
  • Plusieurs prix Femmes de mérite de la YWCA

Une histoire des programmes SCWIST

Au cours des vingt-cinq premières années depuis sa création en 1981, SCWIST a développé un réseau efficace et solidaire pour aider les filles et les femmes dans leur carrière dans les STEM. À travers une variété de programmes, projets et conférences, le mandat du SCWIST a été de se concentrer sur les opportunités de carrière et l'équité en matière d'emploi pour les femmes par le biais d'un vaste programme de sensibilisation communautaire. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des premiers efforts de collaboration avec de nombreux groupes et organisations de femmes, y compris un aperçu des programmes.


Présidents du SCWIST

Une histoire d'excellence, d'inspiration, de leadership et d'inspiration dans les STIM

Mary Vickers * 1981-1983
Betty Dwyer * 1983-1984
Hilda Ching * 1984-1986
Marian Adair * 1986-1987
Diana Herbst * 1987-1988
Josefina Gonzales 1988-1989
Tasoula Berggren 1989-1990
Penny LeCouteur * 1990-1992
Jackie Gill, 1992-1994
Hilda Ching * 1994-1995
Rosalind Kellet 1996-1997
Hiromi Matsui * 1997-1998
Sara Swenson 1998-2000
Judy Myers 2000-2002
Dawn McArthur 2002-2003
Stephanie Smith 2003-2005
Amanda Smith 2005-2007
Suzanne Ferenczi 2007-2008
Elana Brief 2008-2010
Anna Stukas 2010-2012
Maria Issa * 2012-2013
Rosine Hage-Moussa 2013-2014
Fariba Pacheleh 2014-2015
Christin Wiedemann 2015-2017
Kelly Marciniw 2017-2019

* Indique un membre honoraire